Daël TUMBWE : 12 Août, journée internationale de la jeunesse, de quelle jeunesse s’agit-il ?

 

Il y a lieu de se poser beaucoup de questions sur ce sujet qui à première vue semble être banal.

Qui est jeune au finish ?

Les sciences humaines utilisent le plus souvent l’intervalle d’âge des 15-24 ans, qui est définit par les Nations Unies. Une définition certes discutable car ces limites d’entrée et de sortie de la jeunesse dépendent des milieux sociaux.

L’on ne me dira pas que quelqu’un qui finit ses études élastiques en médecine dans notre chère et belle République Démocratique du Congo a déjà dépassé cette période pour ainsi dire qu’il a passé toute sa jeunesse sur le banc de l’école.

Non, je pense fermement que cela dépend des milieux sociaux et encore plus de l’état d’esprit de ces derniers avant qu’il ne cède aux caprices inévitables caprices du corps humain qui quand il lâche, et bien ce n’est plus la jeunesse.

Un jeune on sait le reconnaitre, on sait le sentir par sa vigueur, son endurance et c’est de ce jeune là dont je parle et dont la RDC a besoin pour une fois devenu conscient que c’est de lui que l’avenir du pays dépend, s’unira avec ses concitoyens pour ensemble appuyer sur le levier et tout faire exploser.

Economie, santé, agriculture, tourisme, politique ne pourront connaitre leurs jours glorieux que lorsque la conscience s’installera dans nous les jeunes, dans la jeunesse.

Est jeune tout celui qui se met à l’esprit que premièrement il l’est et cela peut importe son âge. Deuxièmement lorsqu’il décide et fait vœux de livrer son intelligence, son savoir-faire, sa disponibilité à la destinée de sa mère partie tout oubliant pas que le sien aussi en dépend totalement.

Que dirons-nous à nos enfants quant ils trouveront un pays en lambeau, un pays déchiré dans tout, partout et par tous ?

Nous avons tout à envier : Scandale géologique, scandale géographique, scandale hydrographique, scandale humain pour ajouter, la gâchette de l’Afrique, le carrefour du commerce africain, mais la grande question est-ce de savoir qu’est ce qui ne va pas ? quelle est la part de responsabilité de la jeunesse ? que devons-nous faire pour inverser la donne ?

Il est grand temps de se redéfinir, de redéfinir cette jeunesse, de se la réapproprier et de rapidement se mettre chacun en ce qui le concerne au travail pour ne plus avoir honte sur l’échiquier Africain et mondial.

Ceux qui sont aux commandes aujourd’hui, les médecins, les avocats, les politiciens, les agronomes vont finir par partir et ils laisseront tout à une génération qui devra au préalable se préparer.

Alors qu’attendons-nous ?

Daël TUMBWE KAKUNDA
Jeune Entrepreneur.

One thought on “Daël TUMBWE : 12 Août, journée internationale de la jeunesse, de quelle jeunesse s’agit-il ?

  1. Je mets à la disposition de la jeunesse 4 livres pour les accompagner la primote est que je reconnais nous générations de l’indépendance sommes responsable de la destruction du pays et je demande officiellement pardon public à notre jeunesse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Powered by WhatsApp Chat

× Bonjour ! Comment pouvons-nous vous aider ?