David MUTEJ alerte sur la production et la consommation excessive des boissons gazeuses en RDC

 

Alerte🚨🚨🚨‼️🆘🆘🔊🔊

Mon esprit est bombardé de questions aujourd’hui, questions auxquels j’aimerai avoir des réponses et éclaircissements car je sens une « ça ne va pas… »

J’ai remarqué depuis un long moment que beaucoup de produits qui proviennent des autres pays frontaliers ou qui sont fabriqués dans notre pays, n’ont plus la bonne et meilleure qualité qu’à l’époque où les bons services de l’État habilités à leurs contrôles faisaient bien leur travail.

Aujourd’hui je sonne le son de cloche, l’alerte particulière sur les boissons gazeuses et sucrées provenant de l’extérieur du pays et d’autres fabriquées dans notre pays qui échappent au bon contrôle sur la qualité des produits alimentaires pour la consommation du RD Congolais et de constater que nous vivons une période où la qualité des produits et boissons de première nécessité passent sans un contrôle adéquat pour protéger le pauvre consommateur congolais !

Est-ce que les services concernés pour ce contrôle font leur travail ? (qualité du produit, taux de sucre, mesurage des différentes composantes chimiques à mettre dans ces produits de consommation)

Ceci est une sonnette d’alarme !!!

Les boissons gazeuses, sucrées ainsi que tous les produits de première nécessité provenant de l’extérieur du pays à l’exemple du grand Katanga, sont-elles vraiment bien contrôlées par les sociétés habilitées de manière à répondre aux normes alimentaires ?

Aujourd’hui, c’est chaque que nous voyons les véhicules de transport (grands camions, grand bus jusqu’aux petites voitures) transporter des boissons et produits alimentaires venant de l’extérieur du pays ; ont-ils été assez contrôlés ? Non sur toutes sortes de frontière de notre pays.

Nous nous souvenons tous qu’à l’époque, les sociétés de fabrications des produits alimentaires et brassicoles invitaient les consommateurs à aller voir comment elles fabriquaient leurs produits tout en montrant et expliquant avec détails toutes les étapes de traitement jusqu’à l’obtention du produit fini.

Nous avons des usines ou lieux de fabrications de ces produits qui échappent pratiquement chaque jour au bon contrôle de presque tous les services de l’État; Si ce n’est ceux corrompus.

Nous avons beaucoup des sujets chinois, Indiens et bien d’autres qui n’ont seulement pas pour raison de louer une maison aux fins domestiques, mais c’est d’en faire des lieux de fabrications de beaucoup de produits qui échappent au contrôle de l’état congolais, un véritable manque à gagner pour les caisses vides du pays qui profite aux congolais corrompus

Ouvrons grandement les yeux !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Powered by WhatsApp Chat

× Bonjour ! Comment pouvons-nous vous aider ?