MUSIQUE: En Côte d’Ivoire, Olivier KAYUMBA rend Hommage au nom de la Province du Lualaba Hommage à Papa Wemba

 

Kwetu Magazine : Bonjour Monsieur Olivier Kayumba, pourriez-vous brièvement vous présenter ?

Olivier KAYUMBA : Je suis Codirecteur de la Radio TÉLÉVISION MANIKA et Editeur Responsable du Magazine d’informations Générales “LE TEMPS”.  Je suis Journaliste au Lualaba ainsi qu’analyste Culturel en RDC.

En tant qu’ambassadeur de la Province du Lualaba en Côte d’ivoire à l’occasion des 5 ans de la mort de Papa Wemba, quels sont vos sentiments et émotions ressentis ?

Pour dire vrai, j’étais le seul représentant de la Province du GRAND KATANGA. Ça à été pour moi un honneur d’être dans l’équipe, bien que je ne fasses plus la chronique musicale. Néanmoins ce voyage a été  d’une importance capitale pour moi.

Comment voyez-vous la côte d’ivoire sur le plan culture comparativement à la RDC ?

A Abidjan, les ouvertures sont permanentes sur le plan Culturel.  Beaucoup de congolais vont régulièrement à Abidjan pour des contacts Sérieux. Les artistes Congolais sont Leaders tandis que les Ivoriens sont des suiveurs.  Ils s’inspirent de notre musique. Mais eux ont l’avantage d’avoir de grands studios, des Producteurs et la protection des œuvres se vit.

L’ivoirien, comment considère-t-il le RD Congolais sur le plan culturel ? Son égal, son concurrent ou encore son frère Africain ?

Les artistes Ivoiriens savent que leurs inspirations viennent beaucoup plus de la RDC,  La musique Congolaise y est appréciée et les artistes comme PAPA WEMBA,KOFFI OLOMIDE, Fally IPUPA sont adulés. Il faut aussi faire remarquer que les consommateurs de la musique en Cote d’Ivoire sont derrières les artistes pour les soutenir.

Etant en côte d’ivoire présentement, pouvez-vous nous dire comment la musique RD Congolaises est apprécies, consommée dans le pays de Didier Drogba ?

Dans des bistros, boîtes de nuit et même dans les voitures la musique Congolaise est présente. Ils aiment cette douceur de la Rumba et le rythme saccadé de quelques génériques des albums  de la musique Congolaise.

La Côte d’ivoire à travers le label de Asalfo a organisé la cérémonie en hommages à Kuru, cérémonie à laquelle vous représentez votre pays mais cela n’a pas été le cas en RDC, comment pouvez-vous justifier cela ?

Ce n’est pas A’SAFLO qui a organisé,  c’est plutôt la RDC avec à la tête, la fondation Zacharie BABASWE qui s’est faite accompagner des Journalistes du pays et un seul musicien du Kongo Central. On a noté aussi les efforts du Manager de Papa Wemba, MARIE LAURE, EKUMANY, le représentant de VIVA LA MUSICA en Cote d’Ivoire et CORNELY MALONGI, un des Managers de Viva la MUSICA.

A Kinshasa, les cérémonies seront organisées le jour de son anniversaire, le 14 Juin prochain

Que vous rappel d’une manière personnelle Papa Wemba ?

Papa Wemba me rappelle celui qui a valorisé la sape dans la musique Africaine. Il est l’un  de ceux qui ont valorisé la RUMBA Congolaise en Afrique et dans le monde. Le dernier souvenir, c’est lorsqu’il avait raté son concert de KOLWEZI une année avant sa mort.

Quel est la chanson de Papa Wemba qui vous a le plus marquée ?

Je préfère la chanson EST-CE QUE , car c’est  la dernière chanson qu’il interprétait sur scène au moment ou il a succombé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× Bonjour ! Comment pouvons-nous vous aider ?