Quand Charlotte Dipanda nous renvoie dans le temps avec une de ses mélancoliques chansons

Charlotte Dipanda a bien trouvé ses mots, « Nos cahiers », quand on y pense, on se rend effectivement compte qu’ils n’existent plus pour beaucoup d’entre nous.

Avec le chant, la Diva Africaine nous plonge dans des souvenirs lointains ou on se pose beaucoup de questions sur ce qu’étaient nos rêves, nos amis, nos passions et de savoir ce qu’ils sont devenus à ce jour.

Oui elle est passée cette époque de complicité, cette époque où l’on était tous et tout innocents et de surcroit ignorant des réalités du monde qui nous attendaient.

On ne pouvait jamais s’imaginer que certains de nos amis d’hier seraient aujourd’hui de simples souvenirs, de bons comme de mauvais souvenirs.

Ah oui, c’est même cela la beauté et bonté de la vie.

Merci Charlotte pour cette leçon de la vie.

Suivez et écoutez…

Elle est passée l’époque de la cour de récré
Où l’on se cachait pour s’embrasser
Elle est passée l’époque où l’on collectionnait
Les images de tous nos arlequins préférés
Elle est passée l’époque des boums, des soirées
Avec les potes on s’est bien marrés
Et on avait du vice, nos parents nous cramaient
Depuis on s’est améliorés
Où est passée ma bande, ma bande de tarés?
Je l’ai perdue avec mes cahiers
Où est passée cette folie que l’on avait?
Je l’ai perdue avec les années
Qu’avons-nous fait de nos rêves?
On s’était juré que rien ni même le temps ne nous séparerait
Qu’avons nous fait de nos rêves?
Les a-t-on aussi abandonné comme nos cahiers?
Sur les réseaux sociaux je vois ceux qui sont mariés
Ceux qui ont vieilli, ceux qui n’ont pas changé
Les couples de l’époque qui sont restés soudés
J’ai la mélancolie des années écoulées
J’ai beaucoup moins d’amis dans ma nouvelle vie
J’ai la tête pleine, pleine de soucis
Aujourd’hui c’est à moi de fonder ma famille
Avec celui que j’ai choisi
Où est passée ma bande, ma bande de tarés?
Je l’ai perdue avec mes cahiers
Où est passée cette folie que l’on avait?
Je l’ai perdue avec les années
Qu’avons-nous fait de nos rêves?
On s’était juré que rien ni même le temps ne nous séparerait
Qu’avons nous fait de nos rêves?
Les a-t-on aussi abandonné comme nos cahiers?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Powered by WhatsApp Chat

× Bonjour ! Comment pouvons-nous vous aider ?